Comment un sourceur cherche les talents ? Optimisez votre « trouvabilité »

Une fois n’est pas coutume, cet article s’adresse aux talents, aux « candidats » comme on les appelle encore bien souvent. En tant que sourceur, mon activité principale est de trouver des talents, principalement en ligne mais partout.

La question m’est souvent posée de savoir comment un talent doit faire pour maximiser ses chances d’être trouvé et donc contacté. Il est donc important pour eux de comprendre comme je cherche, logique.

Avec l’augmentation des données en ligne, il faut bien comprendre une chose simple, avant d’être considéré et approché, le talent est une donnée, une data. Et cette data, les sourceurs la cherchent en ligne en fonctions de mots clés (en utilisant principalement les recherches de type booléennes).

Comment un sourceur cherche-t-il ?

Le sourceur va commencer ses recherches en estimant la taille générale maximale de population en tapant des mots clés « génériques » mais il ne peut humainement pas gérer tant de profils, il va donc restreindre sa recherche en ajoutant des mots clés jusqu’à arriver à une population de taille « gérable ». Cette taille diffère en fonction de la complexité mais en général, il peut humainement gérer 50 à 80 personnes, qu’il va tenter de contacter.

exemple: Je recherche un “responsable comptable”, si je cherche juste “responsable comptable”, j’aurai des milliers/dizaines de milliers de réponses. Si je veux tomber sur une taille gérable, je vais ajouter les compétences fins requises comme “IFRS” et “consolidation” par exemple. J’en ajouterai tant qu’il faudra pour réduire et tomber sur des profils correspondant le plus précisément possible à ma recherche. Si vous le faites mais que vous ne le dites pas, ou pas assez, vous tombez en page 2, page 3…page 10. Et qui va chercher dans la page 20 des résultats Google? 😉

Comment faire pour être dans cette population de « taille gérable » ?

Toute base de donnée (Linkedin, profils indexés sur google, CVthèques etc), fonctionne en calculant le nombre d’occurrences d’un mot. Pour faire simple, plus le mot est présent, plus vous ressortez en tête de liste. Classique. Si vous cherchez un emploi ou que vous êtes simplement à l’écoute mais voulez être contacté, il faut ressortir le plus haut possible pour être vu comme naturellement correspondant au poste. De même, lorsqu’une entreprise mets en ligne un poste sur Linkedin, Linkedin fait un « matching », et pour se faire, il analyse votre profil et plus il y a d’occurrences en commun avec le poste, plus vous ressortez en haut. Evidemment.

Comment savoir quels sont les mots qui ressortent le plus de mon profil ?

L’outil que je vous recommande est www.tagcrowd.com . Attention!!! si votre profil est en français, n’oubliez de sélectionner “French” pour que les mots de liaison ne polluent pas votre cloud.

Plus le mot apparait dans votre texte, plus il ressort en gros. Il suffit de copier coller le texte de votre profil public linkedin que vous trouverez en cliquant ici ou le texte de votre CV.

Regardez le mien, sur mon profil Linkedin

 

 

En cliquant sur “show frequencies”, vous verrez le nombre de fois que le mot ressort, toujours pratique pour aller modifier et ajuster ensuite!

Il existe également le site abcya.com (cliquez bien sur le lien, l’url est un peu complexe) qui est un site pour enfant, c’est plus joli, plus “fun” et cela vous représente bien, vous pouvez utiliser cela dans un coin de votre CV par exemple

Mon profil est en Anglais, et l’on retrouve Gates Solutions, ma société, Talent, Sourcing, Recruitment… c’est bien grand donc si quelqu’un recherche du Talent Sourcing, il devrait facilement tomber sur moi. J’ai simplement optimisé le texte pour maximiser l’occurrence des termes que j’ai choisi, tout en restant le plus « lisible » possible pour un humain 😉

Quels mots clés faire ressortir sur mon profil ?

Pour savoir quels mots clés faire ressortir, mettez-vous à la place du recruteur. Devenez recruteur quelques secondes, prenez des postes en ligne qui vous intéressent et regardez les mots clés. Faites en sorte que ces mots clés apparaissent sur votre profil.

Vous pouvez aussi utiliser un site comme jobscan.co qui compare votre « matching » entre un poste et votre profil, vous verrez immédiatement les mots clés.

Mon CV et mon profil Linkedin doivent-ils avoir les mêmes informations ?

Le constat est simple, plus il y aura d’information, plus vous serez trouvable. Donc réduire son profil Linkedin n’a pas réellement d’intérêt. Pensez data.

Par contre, il faut que les informations qui ressortent correspondent à ce que vous voulez faire, ce pour quoi vous voulez être contacté. Si pendant 10 ans vous avez fait un poste et que depuis deux ans vous faites autre chose, allégez les 10 premières années pour que les occurrences arrivent sur votre dernière expérience et que l’on vous contacte pour les postes correspondant à ce que vous faites actuellement, pas ce que vous faisiez avant.

Le pire ennemi du sourceur : Le profil vide

Un profil vide est quasiment introuvable ou se retrouve en page 50 des résultats, la probabilité que vous vous fassiez contacter pour un poste en mettant le minimum vital est infime. S’il vous plait, remplissez vos profils !

 

Je connais cette personne, je peux vous assurer que c’est quelqu’un d’exceptionnel mais il est presque impossible à sourcer. Il apparaîtrait en dernière page et ne ressort aucun des mots clés que l’on peut rechercher pour ce type de poste.

Conclusion:

Même si vous ne cherchez pas activement de poste mais que vous voulez être trouvé, mettez vous à la place du recruteur, pensez aux mots clés qui vont vous différencier des autres profils similaires aux votre, testez votre SEO avec un WordCloud.

NB1: Mettez toujours en titre de poste quelque chose en rapport avec votre titre, comme sur les annonces, même si vous cherchez un poste. Pensez que le recruteur qui cherche un “Responsable Comptable” ne va jamais chercher dans le champ titre “A la recherche d’un poste” mais vous pouvez mettre les deux “responsable Comptable: A la recherche d’un poste”

NB2: Je suis un fervent féministe et défenseur des femmes mais la probabilité qu’un recruteur cherche en titre une “cheffe de projet” au lieu de “chef de projet” est assez faible. (le terme Cheffe est souvent utilisé en Suisse). Son besoin est toujours pour un chef de projet et il ne va pas plus loin. Faites en sorte d’être trouvée, en attendant que Linkedin et les autres bases analysent en sémantique et fassent la corrélation entre Cheffe et Chef.

J’espère que ce post aura pu vous éclairer un peu et pourquoi pas vous aider à être mieux trouvé par les recruteurs. N’hésitez pas bien sûr à commenter et partager!

1 thought on “Comment un sourceur cherche les talents ? Optimisez votre « trouvabilité »

Leave a Reply